modération

modération

modération [ mɔderasjɔ̃ ] n. f.
XVIe; moderacion v. 1355; lat. moderatio
1Caractère, comportement d'une personne qui est éloignée de tout excès. Faire preuve de modération dans sa conduite. circonspection , mesure, pondération, réserve, retenue, sagesse. Modération dans les idées, le style, le ton. douceur. Boire, manger avec modération. frugalité, sobriété. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération (avertissement sur les bouteilles).
2Action de modérer, de diminuer (qqch.). La modération des prix. Modération de la vitesse. diminution. Sc. Loi de modération, relative à l'équilibre chimique.
3Dr. Action de rendre moins rigoureuse une règle, une peine. adoucissement, réduction. Modération de droit : dégrèvement partiel d'impôt.
⊗ CONTR. Abus, excès, extrémisme, immodération, intempérance.

modération nom féminin (latin moderatio, -onis) Caractère, comportement de quelqu'un qui est éloigné de toute position excessive, qui fait preuve de pondération, de mesure dans sa conduite : Faire preuve de modération dans les repas. Réponse pleine de modération. Action de freiner, de tempérer quelque chose, de ralentir un mouvement : Modération de la vitesse. Nucléaire Processus par lequel l'énergie des neutrons est réduite au moyen de collisions successives avec des noyaux d'atomes légers. ● modération (citations) nom féminin (latin moderatio, -onis) Charles Baudelaire Paris 1821-Paris 1867 En matière d'art, j'avoue que je ne hais pas l'outrance ; la modération ne m'a jamais semblé le signe d'une nature artistique vigoureuse. L'Art romantique Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont Montevideo 1846-Paris 1870 La modération des grands hommes ne borne que leurs vertus. Poésies, II Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 La parfaite raison fuit toute extrémité, Et veut que l'on soit sage avec sobriété. Le Misanthrope, I, 1, Philinte Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 La modération des faibles est médiocrité. Réflexions et Maximes Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 La modération des grands hommes ne borne que leurs vices. Réflexions et Maximesmodération (expressions) nom féminin (latin moderatio, -onis) Modération de droit, dégrèvement d'un contribuable à titre gracieux. Engagement de modération, accord aux termes duquel les entreprises conviennent avec les pouvoirs publics d'un pourcentage de hausse de prix maximal. ● modération (synonymes) nom féminin (latin moderatio, -onis) Caractère, comportement de quelqu'un qui est éloigné de toute position...
Synonymes :
- discrétion
- pondération
- réserve
- sobriété
Contraires :
- débordement
- démesure
- exagération
- excès
- intempérance

modération
n. f.
d1./d Retenue qui porte à garder en toutes choses une certaine mesure. User de modération.
d2./d Fait de modérer (qqch).
d3./d DR Adoucissement. Modération d'une peine.
d4./d Diminution (d'un prix). Modération des taxes.

⇒MODÉRATION, subst. fém.
A. —Qualité, comportement d'une personne qui se tient éloignée de tout excès. Synon. discrétion, mesure, réserve, retenue, sagesse. Montrer de la modération, faire preuve de modération; modération dans la conduite, dans les idées, dans les paroles; conseils de modération; parler, user de qqc. avec modération; inviter à la modération. Il arrive presque toujours entre deux personnes que lorsque l'une se laisse aller à beaucoup de violence, l'autre redouble de modération et de douceur (CONSTANT, Journaux, 1804, p.144). Feuillebois oubliait toute modération. Sa main libre s'abattit sur l'épaule de Samuel qui fléchit (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.207). V. amict ex. 3 et chic ex. 20:
1. ... jamais chez lui la ruse ne dégénéra en trahison, ni l'énergie en brutalité comme chez son prédécesseur. Sa fermeté se tempéra toujours de modération et finalement de clémence.
GROUSSET, Croisades, 1939, p. 112.
En partic. Éloignement de tout excès dans le luxe ou dans les plaisirs. Modération dans les dépenses (synon. économie, épargne); modération dans le boire et le manger (synon. sobriété, tempérance). Dans cet accès même de tardive paillardise, il savait encore le prix de la modération (AYMÉ, Jument, 1933, p.26). Lorsqu'il prenait un plaisir, il devait s'y livrer avec modération, en disant «Je me délasse» (SARTRE, Nausée, 1938, p.113):
2. Je l'exhorte à ne pas faire de folles dépenses. N'invite pas trop souvent tes amis, ne commets aucune excentricité. En un mot, conduis-toi avec une parfaite modération, comme doit le faire un gentleman et le fils d'un homme engagé dans d'importantes entreprises.
MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p.240.
P. méton. Caractère modéré, mesuré (d'une action ou d'une chose). Synon. mesure. Esprit, ouvrage, style plein de modération; modération du ton, de la voix, de la parole, du langage. Il me frappe vivement par la sagesse et la modération de son exposé et de sa conception (BARRÈS, Cahiers, t.12, 1919, p.17). Le plus intolérable, c'est l'accent non de la voix, mais de la pensée; le ton protecteur qu'elle se donne, la modération apitoyée des jugements (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p.93).
B. — 1. Action de modérer, de rendre moindre quelque chose. Modération de la vitesse, des prix; modération des passions. Il tenterait de se contraindre (...) à la modération de son impatience, de ne pas grimper quatre à quatre (ARNOUX, Double chance, 1958, p.163).
PHYS. NUCL. ,,Processus par lequel l'énergie des neutrons est réduite au moyen de collisions de diffusion sans capture appréciable`` (Nucl. 1964). La modération de ces piles entraînera en 1951 la construction de deux grandes usines d'un type nouveau pour la séparation isotopique de l'eau lourde (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.92).
2. En partic. Action d'atténuer, de rendre moins rigoureux (une loi, une peine, une règle). Synon. adoucissement, mitigation, réduction. [Ils] portent des chemises de bure pendant six mois, du 14 septembre (...) jusqu'à Pâques. Ces six mois sont une modération; la règle dit toute l'année (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.578). On ne pouvait pas demander modération pour les Boers sans être accusé (...) d'être vendu, d'être livré à l'ennemi (JAURÈS, Guêpier marocain, 1914, p.78):
3. ... les ministres sont livrés à une sorte d'arbitraire (...). Mais cet arbitraire est dans l'essence de la chose même, ses inconvénients doivent être adoucis par la solennité des formes, le caractère auguste des juges et la modération des peines.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p.74.
DR. Modération de droit. ,,Dégrèvement partiel d'impôt accordé au contribuable à titre gracieux`` (CAP. 1936).
Prononc. et Orth.: []. Ac. 1694-1740 moderation, dep.1762 -é-. Étymol. et Hist. 1. a) 1327 moderacion «action de diminuer» (Archives nationales, JJ 64, f° 301 r° ds GDF. Compl.: aucunes moderacions que nous feismes nagueres sur lesdites finances); b)1936 dr. modération de droit (CAP.); 2. ca 1355 moderacion «caractère de celui qui est modéré» (BERSUIRE, Tite-Live, B.N. 20312ter, f° 89 ds GDF. Compl); 3. 1771 dr. «adoucissement d'une peine, d'une amende» (Trév.). Empr. au lat. moderatio «action de modérer, de tempérer; modération, mesure», dér. de moderari (modérer). Fréq. abs. littér.: 629. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1624, b) 658; XXe s.: a)445, b) 667. Bbg. KUHFUSS (W.). Modération... Rom. Forsch. 1975, t.87, pp.442-481.

modération [mɔdeʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. XVIe; moderacion, v. 1355; lat. moderatio, du supin de moderare → Modérer.
1 Caractère, comportement d'une personne qui est éloignée de tout excès dans sa conduite, son caractère, ses sentiments, ses paroles… (→ Autoriser, cit. 20; excès, cit. 8; manger, cit. 15). || Qui est plein de modération. Modéré. || Mirabeau voulait que la modération s'associât (cit. 26) au courage. || La modération des généraux romains (→ Innocence, cit. 1). || Avec modération (→ Lettre, cit. 29). Modérément. || Sans modération (→ Abréger, cit. 6; intention, cit. 7). Immodérément. || Faire preuve de modération dans la conduite, les procédés… Circonspection, convenance, mesure, réserve, retenue, sagesse. || User d'une faveur, d'une permission avec modération. Discrétion. || Modération dans les idées (→ Fermeté, cit. 3), les paroles, les expressions, le style, le ton. Douceur, ménagement, tempérament.
1 La modération est l'état d'une âme qui se possède; elle naît d'une espèce de médiocrité dans les désirs et de satisfaction dans les pensées, qui dispose aux vertus civiles.
Vauvenargues, De l'esprit humain, XLV.
2 (…) l'esprit de modération doit être celui du législateur; le bien politique, comme le bien moral, se trouve toujours entre deux limites.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXIX, I.
3 Quelle modération dans les propos presque amoureux de la Princesse (Éléonore d'Este dans Le Tasse de Gœthe) ! Elle ne cesse pas d'être maîtresse de son cœur.
Gide, Attendu que…, p. 116.
Spécialt. Absence d'excès; mesure dans la façon de vivre (→ Foyer, cit. 8). || Modération dans les dépenses. Économie, épargne. || Modération dans le boire et le manger. Frugalité, sobriété, tempérance. || Pousser la modération jusqu'à la continence, l'abstinence, le renoncement.
4 La sobriété, la modération et les mœurs pures de ce peuple lui donnent une vie longue et exempte de maladies.
Fénelon, Télémaque, VII.
Par ext. || Acte, caractère, ouvrage, reproche, style plein de modération. || La modération des cœurs (→ Indépendant, cit. 4).
2 Action de modérer, de diminuer (qqch.). || Modération de la vitesse. Diminution. || Loi de modération, relative à l'équilibre chimique. || Modération des passions. Assagissement.
5 La sagesse a ses excès et n'a pas moins besoin de modération que la folie.
Montaigne, Essais, III, V.
3 Dr. Action de rendre moins rigoureuse (une loi, une règle, une peine…). || Modération d'une peine. Adoucissement, mitigation, réduction.
6 Beaucoup de mes pièces en manqueront (de l'unité de lieu) si l'on ne veut point admettre cette modération (…)
Corneille, Discours des trois unités.
Modération de droit : « dégrèvement partiel d'impôt accordé au contribuable à titre gracieux » (Capitant). || Demande de modération ou de remise. Réduction, remise, transaction.
CONTR. Abus, agressivité, âpreté, colère, dévergondage, dissipation, exagération, excès, frénésie, fureur, furie, gourmandise, immodération, incontinence, intempérance, prodigalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moderation — Moderation. s. f. v. Vertu qui retranche toute sorte d excés. Grande moderation. moderation d esprit. il s est conduit en cette affaire avec beaucoup de moderation, avec peu de moderation. il y a apporté toute la moderation possible. user de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Moderation — Modération Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Moderation — Mod er*a tion, n. [L. moderatio: cf. F. mod[ e]ration.] 1. The act of moderating, or of imposing due restraint. [1913 Webster] 2. The state or quality of being mmoderate. [1913 Webster] In moderation placing all my glory, While Tories call me… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • moderation — Moderation, Moderatio, Temperantia. Sans moderation ne attrempance, Intemperanter. Faire moderation, Demere de capite, B. ex Cic …   Thresor de la langue françoyse

  • moderation — modération фр. [модэрасьо/н] moderation англ. [модэрэ/йшн] умеренность …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • modération — фр. [модэрасьо/н] moderation англ. [модэрэ/йшн] умеренность …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • moderation — (n.) early 15c., from O.Fr. moderacion (14c.) alteration, modification; mitigation, alleviation, from L. moderationem (nom. moderatio) a controlling, guidance, government, regulation; moderation, temperateness, self control, noun of action from… …   Etymology dictionary

  • moderation — [mäd΄ər ā′shən] n. 1. a moderating, or bringing within bounds 2. avoidance of excesses or extremes 3. absence of violence; calmness in moderation to a moderate degree; without excess …   English World dictionary

  • moderation — I noun abstemiousness, abstinence, alleviation, assuagement, avoidance of extremes, balance, calmness, composure, conservatism, constraint, continence, continentia, control, coolness, deliberateness, diminution, dispassionateness, economy,… …   Law dictionary

  • moderation — [n] temperance balance, calmness, composure, constraint, coolness, dispassionateness, equanimity, fairness, forbearance, golden mean, judiciousness, justice, justness, lenity, measure, mildness, moderateness, patience, poise, quiet,… …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”